Épiphanie de Porto Novo

La communauté des Agudás a eu un fort protagonisme dans l'implantation du catholicisme dans la région où se situent aujourd’hui les Républiques du Togo et du Bénin. En réalité, la première chapelle Catholique de cette côte a été érigée [par les Portugais][1] au Fort Saint Jean Baptiste d’Ajuda, à Ouidah, mais, depuis, les [Africains] retournés [de l’Amérique] y ont pris l'initiative. C’est ainsi qu’en 1835 Venossa de Jésus a ordonné de construire la première chapelle publique de la région, dans la ville d'Agoué; et environ dix ans plus tard, Joaquim d'Almeida a conclu sa chapelle, consacrée au Seigneur Bon Jésus de Rédemption. La participation des Agudás a aussi rendu possible la fixation de la Mission Catholique de Lyon dans cette côte.

Au délà de l’implantation des célébrations de Notre Seigneur de Bonfim et de l’Immaculée Conception – en étant cette dernière sous la responsabilité de la famille De Souza, la fête Catholique la plus importante d'Ouidah au début du XXème siècle –, les Agudás ont aussi participé activement à la création de la fête de l'Épiphanie à Porto Novo, autrefois connue comme “le carnaval”.

Cette fête, instituée à partir de la décennie de 1920, rassemble toutes les paroisses de la ville, et elle comprend une représentation de la Passion de Christ, suivie d’un picnic dans les jardins de la Cathédrale Nôtre Dame des Apôtres. À la fin de l'après-midi, les paroissiens font une parade jusqu'à la place du marché. Certainement la présence des “Brésiliens” est décisive pour marquer cet esprit[2] de carnaval que la fête a gardée au moins jusqu'aux années 1950. De nos jours, la fête n’est plus remarquée comme une manifestation liée aux Agudás, qui ont une participation tout à fait discrète. Elle n’est pas non plus appelée “le carnaval”, bien qu'elle ait ses moments de similitude avec une parade de bloc de carnaval, comme il est pratiqué aujourd'hui au Brésil.


Chercher:

  • Festa da Epifania. Missa campal em frente à catedral de Porto Novo, famílias inteiras vieram vestidas com o mesmo tecido - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania. Missa campal em frente à catedral de Porto Novo, famílias inteiras vieram vestidas com o mesmo tecido - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

  • Festa da Epifania: "Missa campal em frente a Catedral de Porto Novo com o cortejo de umas 50 meninas vestidas de anjo. Às dez e meia houve a grande missa campal, em frente à Catedral com o Bispo de Porto Novo, Vincent Mensah" - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania: "Missa campal em frente a Catedral de Porto Novo com o cortejo de umas 50 meninas vestidas de anjo. Às dez e meia houve a grande missa campal, em frente à Catedral com o Bispo de Porto Novo, Vincent Mensah" - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

  • Festa da Epifania. Missa campal em frente à catedral de Porto Novo, famílias inteiras vieram vestidas com o mesmo tecido - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania. Missa campal em frente à catedral de Porto Novo, famílias inteiras vieram vestidas com o mesmo tecido - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

  • Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

  • Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

  • Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim

    Festa da Epifania em frente à catedral de Porto Novo - 8 de janeiro de 1995 - Porto Novo, Benim